dimanche 25 février 2007

Les amis d'Émile (51)

25/02/07 Et bien non vous ne vous êtes pas trompé, c'est bien le blog des Amis d'Émile! J'ai pensé revamper le look et aussi certaines fonctionnalités. Il y a maintenant un semblant de table des matières pour faciliter la navigation. Dans le même but on accède aux archives par un menu déroulant qui nous permet de voir tous les blogs du mois choisi. En espérant ces changements attrayant et utiles...
Bon, des nouvelles de notre homme! Émile a passé une journée semblable à celles d'avant. Très nerveux au sujet des médicaments, il demande constamment à être avec sa mère et à ce que ce soit elle qui s'occupe de lui. Cette nervosité lui gâche la vie ces jours-ci et c'est dur à supporter. Pour moi et Louiselle la journée a été triste car nous vivons cette anxiété de notre fils comme une souffrance et comme je le répète souvent ce n'est pas d'avoir la vie chamboulée par la maladie qui est dur, c'est de voir notre petit souffrir. La respiration est saccadée, le sourire forcé, le regard fuyant et une fatigue persistante nous montrent à quel point c'est difficile pour lui. La période de la prise de médicament est la pire mais cette nervosité envahit maintenant le reste de la journée. C'est dur...
Nous avons quand même profité de cette belle journée ensoleillée pour aller marcher dans sa belle poussette neuve: Émile, ses parents et sa soeur Justine. Ça a coloré les joues de notre petit homme et c'est tant mieux.
Demain on commence à diminuer un peu la quantité de médicament qu'il a à prendre - YOUPI!
Un autre petit rappel en finissant, la campagne de levée de fond est toujours active et vous pouvez envoyer vos dons avec la feuilles de la campagne (blog #35)

5 commentaires:

Josée Plourde a dit...

C'est beaucoup d'admiration que j'ai pour vous trois.

Pour le petit Émile qui, jour après jour, combat cette affreuse maladie, avec le sourire en prime.

Pour vous deux, Charles et Louiselle, parents dévoués et si généreux de votre temps en nous donnant des nouvelles régulièrement.

Je suis pleine de compassion aussi parce qu'on les aime tellement nos petits amours, on prendrait le mal à leur place.

Je voudrais tant en faire davantage pour vous..........on se sent impuissants !

Je suis de tout coeur avec vous et je continue de prier tout ceux d'en haut!

bisousxxxxxxxxx

Anonyme a dit...

Ne perdez pas votre beau courage, continuez le combat avec la certitude de la victoire.
Pauvre petit garçon...Si je pouvais, prendre sur moi, toute sa douleur et la vôtre, je le ferais avec la plus grande joie.
Puisque c'est impossible, je peux cependant prier pour vous trois.
Bonne chance
Toute mon admiration
J'ai fait parvenir ma contribution à l'Hôpital d'Alma en espérant que tous ceux qui lisent ce blog en feront autant, pour le bien-être du petit Emile et de d'autres enfants.

Anonyme a dit...

Je suis de tout coeur avec vous !!
Vous êtes très fort et admirables.
catherinexxx

Lise a dit...

Bonjour,

C'est vraiment beau la nouvelle présentation de votre site. Le beige était beau mais le vert l'est encore plus.

Charles et Louiselle, ne vous laissez pas aller au découragement. La vie est forte, vous savez. Tentez de prendre ça, un jour à la fois, en vous disant que c'est un autre beau moment avec Émile. Il est là, malade, c'est certain, mais il est là.

J'ai perdu mon frère du SIDA. Je l'ai vu s'éteindre à petit feu durant 5 ans. Ce fut difficile mais, à chaque fois que je passais du temps avec lui, je me disais que je devais en profiter àa 120% et que c'était un moment de plus de gagné sur la vie.

Émile a la "chance" (je sais que ce n'en est pas une, ce n'est qu'une façon de parler) d'avoir une maladie qui a au moins un taux de survie assez grand et un traitement possible. Il est jeune mais il a l'inconscience de son jeune âge. Il sait qu'il est malade, il le sent dans tout son corps. Mais pour lui, est-ce qu'un avenir incertain ou la mort est quelque chose qu'il peut concevoir comme nous, les adultes ? Je penserais que non, en tout cas je l'espère.

Il vit à travers vos yeux, sent votre angoisse, votre chagrin, l'agressivité que vous avez vis-à-vis le cancer. Tentez de voir une victoire à chaque beau moment vécu avec Émile. Quand il va reprendre des forces, après sa pneumonie, il va aller mieux et son enthousiasme d'enfant face à la vie va revenir. Il a besoin de vous deux, de votre force, de votre confiance. Vous êtes SA lumière.

Ne désespérez pas, ce qu'il y a d'aussi fort que la vie, c'est l'amour et je pense que votre famille: parents, Émile, frères et soeurs, vous en avez beaucoup.

Je vous lis à tous les jours et, même sans vous connaître, vos mots parlent beaucoup et laissent voir énormément d'émotions de toutes sortes. On voit combien le combat est difficile mais soyez certains que même dans les épreuves difficiles, il y a du bon, il viendra un jour.

Je vous admire beaucoup et, je me répète, soyez confiants. La vie est belle malgré tout, le sourire d'Émile en est un beau témoignage.

Embrassez Émile pour moi et serrez-le très fort, c'est un brave combattant et un grand petit homme.

Lise

isabelle et ses amours william et megane t a dit...

Bonjour a vous tous. il en faut beaucoup de courage a Emile mais aussi a ses parents pour passer a travers de toute ces journee qui demande enormement deffort sur le plan physique et tout autant psycologique, malgre cela vous prenez le temps de nous informer sur letat de votre enfant je vous leve mon chapeau. je suis pleine de compassion a votre egard car dans votre situation jaimerais etre capable den faire autant on aime tellemet nos enfants les voirs souffrir cest tres dechirant
on se sent tous tres impuissants dans de telle situation je vous offre quand meme une bonne dose de courage ainsi que plein donde positive et gros bizou a Emilmanxxx