samedi 4 octobre 2008

Les amis d'Émile (194)

4/10/2008 Bonjour à tous! excusez moi pour ce long délai sans donner de nouvelle...Par où commencer?...Tout d'abord, Émile va bien. Il a reçu, ce jeudi, son 28ième gros traitement sur 34 (il en reste donc 6!!!) et son 82ième traitement sur 102 (il en reste donc.....20!!) Aujourd'hui, il ressent les effets de la cortisone mais réussit à s'amuser, à jouer avec son frère Emmanuel et à parler de tout et de rien (mais surtout de Pokémon et de Bakugan). Il aime l'école et est heureux d'être tout simplement comme les autres. Cette semaine, il m'a demandé: "Maman, tu ne vas pas remettre le tube hein?"" Pas si tu continues à prendre des médicaments par la bouche, mon homme" Mais il rajoute:"je ne veux plus de tube parce que je ne veux pas que les amis rient de moi" Aye Aye Aye!!! Ça fait mal mais voyons le positif...cela lui a donné le coup de pouce nécessaire pour se reprendre en main et réussir à avaler ses médicaments. Bravo Émile! Finalement, les semaines passent avec une rapidité étonnante même si on trouve interminable cette longue épreuve qu'est la leucémie. Émile grandit, apprécie la vie et prend avec philisophie beaucoup de ces événements. Une preuve de ce que je vous avance et bien lisez ce qui suit. La fin de semaine dernière, Émile se faisait garder par ses grands-parents Fournier car mon tendre époux m'avait kidnappée pour un week-end d'amoureux à Québec afin de souligner notre 25 ans de vie commune. Le samedi, Nicole se retrouvant seule avec Émile puisque Ghislain était allé avec les autres au Salon du Livre à Jonquière, elle décide d'aller se promener par chez elle. En s'arrêtant chez un ami pour jaser un peu, Émile s'est permis de prendre un chocolat M&M. Catastrophe!!!!Ce n'est pas un chocolat mais une arachide!!!Émile étant allergique, une réaction anaphylactique s'en suit. Grand-maman Nicole réagit rapidement et se rend chez des amis médecins pour que ceux-ci lui disent quoi faire. Départ précipité pour l'hôpital, installation de soluté et d'un moniteur cardiaque, administration d'adrénaline et de cortisone pour contrer l'effet de l'arachide, oxygène pour augmenter sa saturation. Émile reste calme, ne pleure pas. Il parle peu et réussit même à dormir. Pas grand-mère vous vous en douterez bien. Le lendemain, à notre retour de Québec, grand-maman Nicole nous accueille avec anxiété et chagrin en nous expliquant l'épreuve qu'elle vient de subir. Émile, lui, dessine avec son frère calmement et nous explique sans chichi ce qui lui est arrivé. Rien y paraît. Enfin presque rien car Nicole est épuisée et demeure bouleversée. Pour Émile, c'est déjà chose du passé. Ainsi va la vie! Comme disait si bien M. Robert Dupras en conférence sur les façons de réussir sa vie: Pour être heureux, tout est une question d'attitude devant l'événement qui se présente à nous. Demeurer positif même dans le négatif et nous pourrons trouver la force de passer au travers...Émile l'a compris!

3 commentaires:

Josée Plourde a dit...

Que d'émotions pour une arachide n'est-ce pas !:0

Quand je regarde tout ce temps qu'il reste, je trouve tellement ça plaisant et soulageant. Ce périlleux voyage s'achève enfin et c'est vrai qu'Émile est un supersmall men ! Qu'il est raisonnable.

Ce petit bout de garçon reste calme à travers toutes ces tempêtes.

Bonne semaine !

Anonyme a dit...

Que de courage il a ce petit Émile. Vraiment, il est une source d'inspiration. Cela transforme mon coeur à chaque fois que je vous lis. Merci de nous partager des parcelles de votre vie. Je pense à vous.

Karine Plourde

gylain53 a dit...

rebonjour mon beau emile,suis très contente que cette allergie se soit bien passée quand-même,alors plus d,arachides pour toi ma petite peanut ah ah.pour papa et maman un bon 25 ans de mariage et encore bien d'autres.toi émile continue de braver cette maladie,je suis encore avec toi de tout coeurxxton amie guylaine(uniprix)