dimanche 17 juin 2007

Les amis d'Émile (135)

17/06/2007 Mauvaise fin de semaine. Émile ne file vraiment pas bien après son traitement de jeudi dernier. Les deux derniers jours sont à oublier. Quelques rares moments mieux dans son état, mais la plupart du temps notre petit est anxieux, très anxieux et tout chavire à cause de cela. Parlez-en aux grands-parents. Je crois qu'après Louiselle ce sont eux qui trouve ça le plus dur. Leur petit soleil est voilé, c'est difficile à supporter.


Constatez vous-même sur ces photos:







On ne peut pas imposer grand-chose à un enfant qui a un regard comme ça. Pourtant, depuis 2 jours les caprices épouvantables qu'Émile impose à toute la famille nous oblige à être très dur avec lui. Louiselle a baptisé cela du terrorisme sentimental. On ne sait plus comment réagir, faut-il répondre à tous ses caprices étant donné sa maladie ou faut-il plutôt être sévère.



Nous pensons de plus en plus que au-delà de ses malaises physiques notre petit garçon vit énormément d'anxiété par rapport à sa maladie et que c'est un de ses gros problèmes. Nous allons certainement en parler à nos médecins pour prendre conseil. D'ici là nous restons tous ensemble, parents, frères et soeurs, grands-parents, amis près de notre petit trésor pour soulager de notre mieux sa souffrance...





Sur une note plus gaie, quelques petites annonces:




  • Un gros merci à Estelle de sa petite escapade de samedi, ce fut un baume sur notre douleur l'espace de quelques précieuses minutes

  • Félicitation à Laurence notre grande fille qui termine son secondaire cette semaine et qui fut sûrement la plus belle fille à son bal des finissants (voyez par vous-même!)
  • Je veux aussi saluer mes copains de pêche qui ont du suer de la p... pendant que je me baignais ces derniers jours. Les gars, j'aurais aimé beaucoup mieux être avec vous malgré cette chaleur si Émile avait bien été, c'est sûr.

J'ai un dernier moment à vous montrer. Émile, revenant de voir son pote Francois qui était à sa pratique de baseball, voulait évidemment jouer avec son gant, sa batte et SA balle que tout le monde a cherché. Son grand-père, en désespoir de cause lui en avait acheté une neuve mais Émile n'en voulait pas, jusqu'à ce soir où il a demandé à son frère Emmanuel pour jouer avec lui. Voici quelques images de ce moment heureux, l'un des rares depuis 3 jours.


8 commentaires:

Josée Plourde a dit...

Je trouve ça très difficile de lire ces lignes et de voir ces images, en ce matin pourtant ensoleillé !

Je sens votre détresse et votre impuissance. Je trouve ça difficile et je ne suis pas la alors j'ose imaginer ce que tous les proches peuvent ressentir!

Je suis encore de tout coeur avec vous et je voudrais faire davantage.

Je vous embrasse et je vous envoie plein de belles étoiles !

josxxxxxxx

Anonyme a dit...

Vous allez dès aujourd'hui commencer à voir la lumière au bout du tunnel. Ce n'est pas facile. C'est même épuisant et cruel. Les jours qui suivent verront, à nouveau, la renaissance de votre petit trésor, pour votre plus grand plaisir et celui de toute votre grande famille. Profitez-en "au boutte" à chaque instant.

SuperNath a dit...

C'est toujours diffiçile de voir son enfant souffrir. Vous êtes tous si courageux, si aimant. Je regardais les photos d'Émile en souriant, je lisais les larmes aux yeux. Je n'ose m'imaginer comment celà doit être dur à vivre.

Vous êtes une preuve de courage et de détermination pour moi et ma famille. Votre famille, c'est une histoire d'amour que je viens lire tous les jours.

Je suis toujours de tout coeur avec vous. Pleins d'ondes positives pour Émile et pour vous aussi. xxx

Anonyme a dit...

Il ne faut pas lacher garder le moral ca va revenir courage . Vous etes un exemple pour plusieurs parents.Je pense a vous tous les jours

Bonne journée xx

isabelle et ses amours william et megane t a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
isabelle et ses amours william et megane t a dit...

cest tres dur de lire et de sentir toute la souffrance et limpuissance face a la maladie de votre fils jespere cest jour gris derriere vous et que le soleil brillera a nouveau tres bientot vous etes tres courageux et vous etes un exemple pour chaque parenton pense a vous tres souvent et je vous embrasssexxx.

Karine a dit...

Je voudrais bien vous soulager de votre souffrance et j'espère que mes pensées se rende jusqu'à vous quand ça ne va pas. Emile ve reprendre du mieux très vite, j'en suis sûr, et les nuages s'effaceront peu à peu. Soyez confiant ! Je pense à vous très souvent...
Bon courage encore une fois!

Anonyme a dit...

Avez-vous une adresse internet ?
Commentaires personnels.