mardi 30 janvier 2007

Les amis d'Émile (29)

29/01/07 La journée a débuté par un réveil brutal...Émile, notre petit ange, faisait 40,1° C de température. Vite, il faut partir pour l'hôpital d'Alma afin de vérifier ce que notre garçon couve depuis, maintenant, samedi dernier. Alors, tout le monde se prépare en silence, le coeur lourd et l'âme inquiète. Papa appelle le Dr Brigitte Carrière, pédiatre de garde, pour l'informer de ce qui ne va pas. À notre arrivée à la clinique externe de la pédiatrie,branle-bas le combat pour exécuter la panoplie de tests de contrôle pour poser le diagnostic qui s'impose. RX des poumons, prise de sang, test d'urine, examen physique...Et les résultats arrivent quelques heures plus tard: otite, pas de pneumonie ou d'infection urinaire. Bonne nouvelle, étant donné que notre amour n'est pas neutropénique, on repart avec lui et une prescription d'antibiotique à la maison. Papa, lui, a dû retourner travailler. Mais la température ne lâche pas notre bébé, et ce dernier dort presque toute la journée en chauffant comme un poële à bois malgré les tylénol. Maman est morte d'inquiétude et papa essaie de la rassurer. Lorsque Mathieu, le parrain, arrive de l'école et qu'il demande où est maman, Émile lui répond: elle pleure encore parce qu'elle est tannée que je sois malade et a peur d'aller à l'hôpital encore. Quel vieux génie et quel flair! Malgré tout cela, il réussit à manger un peu au souper ( du pâté chinois que grand-maman Charlotte a fait) mais rapidement il demande d'aller se coucher dans son lit. Il se réveille un peu pour se faire bercer par grand-maman Nicole mais brûle encore avec 39,9°C. Finalement, après avoir téléphoné au Dr Carrière et au CHUQ pour s'informer que nous avions fait tout ce qu'il fallait, le petit Émile fera sa nuit dans le lit de maman et papa avec un des deux de garde pour la nuit. J'espère et prie de tout mon coeur pour que demain soit porteur de bonnes nouvelles concernant l'état de santé de mon bébé...surtout que nous devons repartir à Québec en soirée pour la ponction lombaire de jeudi. Je vous avouerai que j'éprouve de la difficulté à garder le moral et voir la lumière au bout du tunnel avec des journées comme aujourd'hui. J'ai donc grandement besoin de votre appui et vos ondes positives. Merci d'être avec nous!

12 commentaires:

Anonyme a dit...

Ne lâcher pas vous apprendrez surement que ce n'est qu'une bonne vieille grosse otite et qu'aujourd'hui sera un jour meilleur avec une baisse de température. On vous envoie toute nos pensées et un petit coup d'épaule pour vous remonter le moral.
jou

JYJOE a dit...

Charles & Louiselle,

Un jour à la fois! Utilisez toute l'énergie positive, transmise par le biais de ce blog, pour vous aider à garder le focus sur la guérison, la santé et enfin sur la liberté! Les prières qui vous sont dédiées à tous les jours vous accompagne!

Continuez d'être courageux!

Amicalement J. Boivin

Anonyme a dit...

Bonjour Charles,
tu m'as déjà traité pour de la détresse psychologique et tu m'as bien expliqué que le chemin pour s'en sortir était pavé de petits obstacles. On avance de trois pas pour reculer d'un. Mais par la suite, on recommence à avancer.Ça doit être pareil pour ton petit homme, il va s'en doute repartir de plus belle bientôt. Prends le temps de penser à toi et ait confiance en l'énergie et les prières de tous les gens qui t'appuient de près ou de loin. Passe une belle journée.
isabelle

Mélane a dit...

Salut Louiselle et Charles

Je viens tout juste de lire les dernières nouvelles de votre journée d'hier! Comme ça dû être pénible. Il n'avait pas besoin de ça me semble! Beau bébé en plus qui trouve le moyen de ressentir les émotions de ses parents. Continu ma belle Ergouille préférée, je pense à toi toujours. Serre-fort Émile pour moi!
ta secrétaire
Mélanie

Anonyme a dit...

Coucou c'est tante Nadine,

Depuis lundi je pense beaucoup à toi mon trésor. Je suis très inquiète et j'appelle grand-maman Charlotte souvent, je ne veux pas déranger maman. Je reste positive et je suis certaine que tout ira mieux. Ma petite soeurette je ne t'appelle pas souvent mais lorsque tu as le taquet à terre lâche moi un coup de fil à n'importe quel heure. Lâchez pas, je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais gardez le moral. Demain est un jour meilleur j'en suis certaine. Je vous aime très fort et même si je ne vous donne pas beaucoup de nouvelles je pense à vous à chaque minute.

Gros bisou

Anonyme a dit...

Bonjour Charles & Louiselle,
Je vous écris ce petit mot d'encouragement pour vous aider à traverser ces journées moins faciles.
Continuez de vous accrocher, cette bataille va se terminer et ÉMILE sera le grand gagnant!
Je pense beaucoup à vous, vous êtes dans mes prières.

Jean-Philippe

la famille Frigon a dit...

Louiselle,
On se connaît très peu mais ton compte rendu du mardi 30 janvier m'a beaucoup touché. Je ne peux qu'imaginer le "tsunami" d'émotions qui t'envahit jour après jour. Depuis le début de cette longue et pénible aventure, tes messages sont remplis d'optimisme, d'espoir et parfois même d'humour. Par contre, aujourd'hui on peut sentir ton découragement. Ça ne prouve qu'une chose...tu es un être humain et une maman avec des sentiments et des limites. Ça doit être très difficile de garder le moral quand on a le coeur déchiré de voir son bébé "chauffé comme un poêle à bois", même si on a tout fait pour éviter que ça arrive. Je crois que même les mamans les plus "fortes" ont le droit de flancher de temps en temps. Demain est un autre jour...et OUI, vous verrez la lumière au bout de ce "maudit" tunnel. On vous envoie un tsunami d'ondes positives. Continuez...vous faites tous un travail remarquable.

Gros bisous à super Émile...tu es un vrai champion.

Amicalement
Karine, André et les 3 cocottes

Anick a dit...

Bonjour Louiselle et Charles,

Je vous envoie tout plein d'ondes positives et un petit vent frais pour faire descendre la fièvre d'Émile. Maudite otite!!!
Vous êtes tous très courageux et la victoire est au bout du tunnel, même si le chemin est long et fastidieux! Je vous lis tous les jours et je pense à vous très fort! Vous n'êtes pas seuls et malgré notre présence discrète, on est avec vous de tout coeur!

Lâche pas petit Émile! Tu vas la gagner la bataille!

Gros bisouxxxxxx½
Anick Jobin

Line (la jumelle) a dit...

Bonjour,

Je constate que c'est toute une armée qui est sur un pied d'alerte pour combattre l'infection. M.Émile, tes soldats sont très puissants et ils travaillent fort pour que tu retrouves la forme. Quant à tes parents-entraîneurs, ils ont un grand besoin de se faire dorloter à leur tour car la fatigue, le stress et les inquiétudes ont diminués leur moral. Alors voici ma prescription pour les prochains jours: -gardez le cap /rattrapez tous
les câlins qui circulent près de chez vous / buvez à grande gorgée la chance d'avoir de grands thérapeutes dévoués et remplis d'amour et je vous les nommes: Mathieu, Laurence, Ariane, Justine et Emmanuel, et vous pouvez aller jusqu'à vous permettre un petit massage de détente afin de retrouver toute l'énergie que vous avez besoin.

avec tendresse,

Line et Serge

Marie-Hélène et Dany a dit...

Il est certain que nos ondes positives continuent jour après jour d'affluer vers Émile et vers vous tous.

Anonyme a dit...

Bonjour,

Je ne vous connais pas mais j'ai vécu la même histoire que vous mais avec mon époux, il avait la même leucémie que votre garçon et a reçu presque les mêmes traitements de chimio et de radio, nousétions nous aussi à Québec.Mon époux a reçu la moëlle de sa soeur quel beau cadeau!!J'ai vécu les mêmes moments que vous et je sais ce que c'est l'attente, le temps passé dans une chambre à regarder mon époux dormir.On voit les secondes passer et le temps est tellement long ça ne peut s'expliquer, et oui on est parmi des gens qui vivent la même chose que nous alors on n'a qu'à se regarder et on se comprend.Je suis passée aussi par une levée de fond.Il ne faut pas chercher le pourquoi, il faut vivre chaque jour comme une victoire.Vous etes dans mes pensées et dans mon coeur.

Continuez de vivre au jour le jour.

Danielle

Anonyme a dit...

Je suis votre blog de près, je vous félicite et je suis heureuse qu'Émile soit si bien entouré. Je vous envoie beaucoup de bel énergie en pensée, bon courage, vous êtes extraordinaires...

Anonyme d'Alma